suche

ACTUALITÉS

23. février 2024

«Stop au blackout»: de l’électricité (De la chaleur ?) pour tous en tout temps

Ce slogan pourrait être celui de POWERLOOP, du moins si les initiateurs avaient également pensé au couplage des secteurs et pris en compte l’approvisionnement en chaleur. Sous le titre « De l’électricité pour tous en tout temps (Stop au blackout) », une initiative populaire a été déposée à la mi-février, qui demande « des responsabilités claires pour un approvisionnement en électricité sûr de notre pays et l’autorisation de tous les modes de production d’électricité neutres pour le climat et respectueux de l’environnement » (donc aussi le CCF !).

L’initiative est motivée par la situation d’approvisionnement incertaine dont la Suisse est elle-même responsable. Au lieu d’une nouvelle initiative, la situation de pénurie pourrait être désamorcée par une utilisation intelligente des installations de couplage chaleur-force. De plus, l’initiative échauffe déjà les esprits bien avant la votation, car ses détracteurs la qualifient d' »initiative sur les centrales nucléaires ». En tant que POWERLOOP, nous regrettons que l’accent ait été mis uniquement sur l’électricité et non sur la sécurité d’approvisionnement globale (y compris la chaleur) et que la technologie de cogénération, qui peut contribuer de manière déterminante à éviter les black-out, n’ait pas été davantage prise en compte. Pour le reste, nous ne participerons pas à cette discussion pour les raisons suivantes.

  1. Si l’initiative est acceptée, il faut des installations CCF comme back-up pour les nouvelles centrales nucléaires

  2. Si l’initiative est rejetée, il faut des installations CCF pour assurer l’approvisionnement

  3. Comme la réalisation d’une nouvelle centrale nucléaire durera au moins 15 à 20 ans, il faut des installations de couplage chaleur-force pour la période de transition

Vous trouverez ici de plus amples informations sur l’initiative « Blackout« .

Et voici le compte-rendu de la NZZ (seulement en allemand) : Kaum eingereicht, schon gibt es Kritik (nzz.ch)

26. janvier 2024

Cogénération et réseaux de chaleur – des partenaires naturels

Les réseaux de chaleur sont en plein essor et, avec eux, le couplage chaleur-force. Une installation de cogénération constitue un back-up idéal pour les réseaux thermiques : L’installation peut non seulement soutenir la production de chaleur, mais aussi fournir de l’électricité, qui est tout aussi demandée les jours de grand froid. Aujourd’hui, le réseau de chaleur est généralement soutenu par une chaudière à mazout classique. Ce n’est ni efficace ni respectueux du climat, comme l’a démontré l’étude Multi-Energy-Hub de Swisspower (voir: Nouvelle étude montre que : Le couplage chaleur-force remplace la chaleur fossile tout en augmentant la sécurité d’approvisionnement). 

Impressions du Forum du chauffage à distance 2024

POWERLOOP est engagé en tant que partenaire argent au Forum du chauffage urbain 2024, car la technologie CCF est le complément parfait d’un réseau de chaleur.

18. janvier 2024

Pas de nouvelle loi sur l’énergie pour l’instant…

Le référendum contre la nouvelle loi sur l’énergie a abouti. Une alliance d’écologistes, d’opposants à l’énergie éolienne et aux radiations a déposé les signatures nécessaires contre la nouvelle loi sur l’énergie.

POWERLOOP n’était que moyennement satisfait du compromis obtenu au Parlement : « La direction est la bonne, mais on peut faire encore plus et mieux », tel était le verdict (voir : Nouvelle loi fédérale : un approvisionnement en électricité incertain, basé sur les énergies renouvelables ?). Les critiques ont surtout porté sur l’absence d’un « WKK-Express » permettant d’anticiper les pénuries et de réagir avec souplesse. Nous devons maintenant voter sur la nouvelle loi, probablement dès le 19 juin 2024.

Lisez plus sur le référendum déposé :
NZZ, David Vonplon, 17.1.2024 : Le référendum contre le décret sur le manteau énergétique est lancé

Les avantages l’emportent sur les inconvénients, c’est pourquoi POWERLOOP s’engage à voter OUI.

14. novembre 2023

Biogaz & cogénération en plein essor : succès du Forum POWERLOOP 2023 et nouvelle présidence

« Chaque fumier compte » : tel était le slogan du forum POWERLOOP de cette année, qui a réuni à Berthoud plus de 200 participants venus de toute la Suisse. Les participants ont pu se faire une idée de l’ampleur des potentiels dans le domaine du biogaz et en particulier des engrais de ferme. Ils ont également eu un aperçu de la ferme du futur et du fonctionnement d’une centrale biologique virtuelle. POWERLOOP a en outre élu une nouvelle présidence et un nouveau membre du comité et se réjouit d’être à l’avenir encore mieux représenté dans la Berne fédérale avec la conseillère nationale Monika Rüegger et le conseiller national Michael Götte, et en Suisse romande avec Pascal Abbet.

Lisez ici l’intégralité du COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Ou regardez ici les IMPRESSIONS de l’événement

Quelle: CNG-Mobility.ch

Vous trouverez ici les exposés (malheureusement uniquement en allemand):

Strom und Wärme aus Biogas: das Energiepotenzial der Hofdünger

Virtuelles Biokraftwerk: Stromversorgung aus Mist & Gülle

Der Bauernhof der Zukunft: Roboter-Technologie & grüne Energie

So geht’s: Land- und Energiewirtschaft aus einer Hand

 

 

21. octobre 2023

Le CCF en tant que réserve d’électricité : prise de position de POWERLOOP sur les modifications prévues de la loi sur l’approvisionnement en électricité

Les installations CCF sont idéales pour pallier les pénuries d’énergie en hiver. Les avantages sont nombreux : le rendement élevé (> 90% pour les nouvelles installations), le remplacement de la chaleur fossile par des rejets thermiques, la production décentralisée et la diversification qui en découle, l’utilisation flexible en combinaison avec la réserve d’eau, ainsi que le renforcement du marché énergétique national. Le potentiel des installations de CCF intégrées dans les réseaux thermiques s’élève à lui seul à 2 TWh d’électricité par hiver.

Mais pour que les possibilités soient mieux exploitées, les obstacles aux investissements et les restrictions doivent être davantage réduits. Concrètement, nous demandons les adaptations suivantes du projet de loi:

  • Réalisation rapide : augmenter et avancer les contributions aux investissements
  • Se concentrer sur la contribution à la réserve d’électricité et permettre le cumul des incitations
  • Utilisation pragmatique et facilitation de la mise en œuvre
  • Exploitation climatiquement neutre et approche globale
  • Promotion des gaz renouvelables, bonus d’hiver et remplacement des chaudières de pointe
  • Pas de pertes de chaleur au lieu de se limiter aux réseaux de chaleur

Pour savoir ce que cela signifie exactement, consultez notre avis

Prise de position de POWERLOOP sur les modifications prévues de la loi sur l’approvisionnement en électricité (réserve d’électricité)

19. octobre 2023

25e Forum sur la cogénération : Des concepts innovants en réponse à la transition énergétique

Le couplage chaleur-force est polyvalent et en pleine mutation. Alors qu’il était autrefois surtout utilisé pour produire de la chaleur et accessoirement de l’électricité, il joue désormais un rôle de plus en plus central en tant qu’élément stabilisateur dans la transition énergétique. C’est surtout en « Loop » avec d’autres technologies qu’elle offre de nouvelles possibilités innovantes qui contribuent à la résilience, à l’augmentation de l’efficacité et à la décarbonisation. Telle est la conclusion du 25e forum sur la cogénération qui s’est tenu dans le « haut lieu de la cogénération » au Tirol.

« On ne peut pas être contre le CCF, seulement contre le combustible. Nous avons besoin du CCF ».

C’est en ces termes que le premier intervenant, Harald Rapp de l’AGFW, a décrit la situation lors du 25e forum sur la cogénération à Alchenkirch. Il se fait le défenseur d’un guide pratique sur la planification thermique communale, car en fin de compte, c’est la commune qui fait avancer la mise en œuvre concrète du tournant énergétique. Il n’y a qu’une seule voie : aller de l’avant – conclut le conférencier successif d’Energethik. Il montre en outre que les processus disruptifs ne se déroulent JAMAIS de manière linéaire, mais TOUJOURS sous la forme d’une courbe en S.

La suite du forum présentera surtout des innovations – d’une part du côté des combustibles (biogaz, hydrogène, gaz synthétiques), mais aussi et surtout en combinaison avec d’autres technologies comme les pompes à chaleur, le stockage de chaleur ou les réseaux de chaleur en pleine expansion. La centrale de chauffage au bois de Frauenfeld, positive pour le climat, sera également présentée. De nouvelles zones de développement apparaissent en outre autour des Data Centers, où la technologie CCF est utilisée comme solution de back-up respectueuse du climat.

« Si nous ne réussissons pas la transition thermique, nous ne réussirons pas non plus la transition énergétique ».

C’est une citation des organisateurs eux-mêmes. Dans le débat politique en Suisse, l’accent est actuellement mis sur l’approvisionnement en électricité, mais le plus grand défi pour l’avenir réside plutôt dans le domaine du chauffage, ou plutôt dans la décarbonisation du domaine du chauffage. Plus de la moitié de l’énergie continue à être consommée pour chauffer les bâtiments, l’eau et les processus industriels. Une meilleure utilisation de la technologie de cogénération permettrait de réduire considérablement cette consommation – et donc les émissions. Le passage à des sources d’énergie renouvelables est en outre inévitable, et le CCF est également un moyen d’y parvenir.

Les exposés du 25e Forum de la cogénération et des impressions de l’événement peuvent être obtenus sur info@powerloop.ch.

30. septembre 2023

Nouvelle loi fédérale : un approvisionnement en électricité incertain, basé sur les énergies renouvelables ?

Après plus de deux ans de délibérations, le Parlement a adopté en séance plénière la loi fédérale sur la sécurité de l’approvisionnement en électricité grâce aux énergies renouvelables. L’approvisionnement doit être amélioré grâce à davantage d’énergie hydraulique, éolienne et solaire. Le biogaz et le power-to-gas figurent sur la liste des subventions, le CCF uniquement dans la mesure où l’électricité ainsi produite est renouvelable – ce qu’elle est toutefois déjà à 58 pour cent.

Il est important et juste d’aller de l’avant, tant pour la mise en œuvre du tournant énergétique que pour les objectifs climatiques. Il a été question de l’Express solaire et de l’Express éolien au cours du débat. La table ronde sur l’énergie hydraulique a en outre permis de clarifier la manière dont l’énergie hydraulique peut elle aussi être encore mieux utilisée. De grands objectifs, des incitations à la promotion et de grandes ambitions s’évanouissent toutefois si l’acceptation fait défaut ou si la météo n’est pas de la partie. C’est pourquoi POWERLOOP s’est également engagé, au cours du débat, en faveur d’un développement de la technologie de cogénération, car celle-ci peut être facilement activée et désactivée, ce qui est particulièrement important pendant les mois d’hiver froids.

Focus sur l’électricité et le manque de couplage des secteurs

En introduction, les objectifs sont formulés, la plupart étant des objectifs annuels, bien que nous ayons surtout un problème d’approvisionnement en hiver. A cet égard, le besoin d’importation doit toutefois être limité : à 5 TWh net. Il n’est pas certain que cet objectif puisse être atteint avec les mesures décidées, mais le Conseil fédéral obtient en tout cas les compétences nécessaires pour intervenir si l’approvisionnement devient incontrôlable. Une lacune subsiste toutefois : la nouvelle loi se concentre exclusivement sur l’approvisionnement en électricité, alors qu’il existe encore un grand potentiel d’efficacité en combinaison avec l’approvisionnement en chaleur – mot-clé : couplage des secteurs. Ce qui manque en outre, c’est un « CCF express » : le modèle POWERLOOP permettrait d’éviter complètement les situations de pénurie en hiver. Mais peut-être celui-ci viendra-t-il avec la révision déjà engagée de la loi sur l’approvisionnement en électricité (réserve hivernale).

Quoi qu’il en soit, POWERLOOP se réjouit également que le projet soit désormais adopté. Même s’il s’agit d’un large compromis : la direction est la bonne – mais on peut faire encore plus et mieux !

Vous trouverez ici de plus amples informations sur la nouvelle loi:

l’approvisionnement en électricité sûr reposant sur des énergies renouvelables

 

14. août 2023

Important : Modifications de la loi sur l’approvisionnement en électricité et de l’ordonnance sur une réserve d’hiver

Le couplage chaleur-force (CCF) doit être mieux ancré dans la loi et pouvoir participer aux appels d’offres pour la réserve hivernale. Pour ce faire, le Conseil fédéral veut adapter aussi bien la loi sur l’approvisionnement en électricité que l’ordonnance sur les réserves hivernales.

Afin de renforcer la sécurité de l’approvisionnement en électricité, les groupes électrogènes de secours et les installations de couplage chaleur-force (CCF) doivent à l’avenir pouvoir participer à la réserve d’électricité – en plus des centrales hydroélectriques, des accumulateurs et des réductions de charge. Des contributions à l’investissement ainsi qu’une rémunération supplémentaire pour la disponibilité des installations sont prévues.

Modifications de la loi sur l’approvisionnement en électricité (réserve d’électricité) : Contributions à l’investissement et rétributions pour les installations de CCF

Des contributions à l’investissement pour les installations CCF sont disponibles si l’installation CCF est guidée par la chaleur et fait partie d’un nouveau réseau de chaleur ou si elle remplace ou complète une chaudière fossile de charge de pointe. De plus, l’installation doit fonctionner principalement pendant le semestre d’hiver et être climatiquement neutre (c’est-à-dire alimentée par des énergies renouvelables, participant au système d’échange de quotas d’émission ou compensée). La contribution à l’investissement doit s’élever au maximum à 60 pour cent des coûts d’investissement.

Pour les exploitants de centrales de réserve (donc par exemple aussi l’installation de Birr), de groupes électrogènes de secours et d’installations CCF, il existe en outre une rémunération pour la disponibilité des installations pour la réserve d’électricité. Les installations ne peuvent produire de l’électricité que pour la réserve et pas en même temps pour le marché. Sont également autorisés les agrégateurs qui fournissent des groupes électrogènes de secours et des centrales de cogénération.

Modifications de l’ordonnance sur les réserves hivernales (WResV) : Appels d’offres précoces et sécurité juridique accrue

Il faudra encore attendre un certain temps avant que la loi révisée sur l’approvisionnement en électricité ne soit en vigueur. C’est pourquoi le Conseil fédéral anticipe déjà une révision de l’ordonnance, avec laquelle il veut créer plus de sécurité juridique, de planification et d’investissement. Dans ce cadre, le couplage chaleur-force doit pouvoir participer aux appels d’offres pour la réserve complémentaire et bénéficier d’une indemnité d’appel. La condition est que les installations puissent être mises en service à tout moment pour la réserve complémentaire pendant la période de disponibilité (à déterminer par l’ElCom ; probablement du 15 février au 30 avril).

Le délai de consultation relatif à la loi sur l’approvisionnement en électricité court jusqu’au 30 octobre 2023. En ce qui concerne l’ordonnance sur la réserve hivernale, l’urgence et le souci de la sécurité d’approvisionnement entraînent l’application d’un First raccourci, qui ne court plus que jusqu’au 25 août 2023. POWERLOOP soumettra une prise de position dans le cadre des deux consultations.
Vos suggestions et inputs sont bienvenus !

Consultation complète

Suggestions pour la consultation: info@powerloop.ch

 

4. juillet 2023

Impressions AG2023 / Événement Multi-Energy-Hub

C’était beau – merci à tous ceux qui étaient là !

Les photos sont privées et ne peuvent pas être réutilisées.
Les personnes qui ne souhaitent pas que leur photo figure sur le site sont priées de le signaler : info@powerloop.ch.

30. juin 2023

LE CONSEIL FÉDÉRAL VEUT FINANCER LES INSTALLATIONS CFF À HAUTEUR DE 20 MIO. PAR AN

C’est exactement ainsi (également en majuscules) qu’energate messenger titre l’intention du Conseil fédéral d’encourager à l’avenir le développement de nouvelles installations de couplage chaleur-force (CCF) à hauteur de 20 millions de francs par an. Cette décision est liée au projet de loi sur les centrales de réserve.

 

Seules les installations qui fonctionnent avec des sources d’énergie renouvelables ou qui compensent les émissions produites doivent être encouragées. En contrepartie, la taxe sur le CO2 sur les combustibles dont il est prouvé qu’ils ont été utilisés pour la production d’électricité dans les installations CCF doit être remboursée intégralement et non pas seulement partiellement. Au total, le Conseil fédéral s’attend à ce que les nouvelles installations CCF fournissent à l’avenir une quantité d’électricité supplémentaire d’environ 400 GWh pendant le semestre d’hiver.

 

Lisez ici le communiqué complet de Mario Graf, energate-messenger.ch

Gefördert werden sollen wärmegeführte WKK-Anlagen in neuen Wärmeverbünden sowie in bestehenden Wärmeverbünden, wenn sie dort fossile Spitzenlastkessel ersetzen oder ergänzen

Conseil fédéral, 28 juin 2023